Le journal de bord à Pierrot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

délires , bidouilles et inclassable

Fil des billets - Fil des commentaires

2017 août 10

Mission délicate

Dans le cadre de mon travail , j'ai collaboré à la mise en place d'un foudre d'une quarantaine d'hectolitre . Le foudre a été réalisé par la très professionnelle équipe de la Tonnellerie Jenny à Barr (67).

Après deux bonnes heures de manipulations , il a rejoint sa place au milieu des anciens déjà en place. Son prochain contenant sera un pinot gris grand cru et j'ai hâte d'y goûter mais pour cela il faudra être patient ;-)

1: Le bébé de presque une tonne avec en arrière plan la nouvelle cave qui l'attend .

DSC07976.jpg

2: 3 angles droits en descente , concentration au max pour le cariste

DSC07977.jpg

3: Traversée de la cave inox

DSC07984.jpg

4: Ça passe juste

DSC07988.jpg

5: Et c'est bibi qui s'y colle

DSC07993.jpg

6: En attende du renversement

DSC07998.jpg

7: Dépose au sol avant de le remettre sur les fourches

DSC08000.jpg

8: Présentation et insertion

DSC08003.jpg

9: Alignement de la partie arrière

DSC08005.jpg

10: Ca y est il est en place , reste à aligner l'avant et de caler tout cela .

DSC08006.jpg

2016 fév. 7

Aprèm au Schnepf

Histoire de prendre un bol d'air pur , je me suis rendu au contest de freestyle sur la station du Schnepfenried . Sur place , j'ai rencontré une vieille connaissance et des potes du travail d'antan ;-)

Dans un cadre magnifique, la station de taille humaine ronronne comme il se doit . Le stress , les bousculades et les longues attentes aux remontes pentes , c'est pas ici qu'on les trouvera !!

Pour la compétition , l'ambiance est sympa et bon enfant .Le public est au plus proche de l'action et le tremplin servira toute l'après midi pour les téméraires et ce n'est qu'après la disparition du soleil que le show finira avec une finale de dingue. Ça m'apprendra à oublier les flashs ...

C'est la mort dans l’âme que je suis rentré chez moi parce que la soirée ne faisait que commencer pour les riders , comme chaque année ils organisent une soirée sur la piste avec la participation de Radiomeuh. Ambiance assurée !!

101A6471.jpg

101A6494.jpg

101A6518.jpg

101A6703.jpg

101A6785.jpg

101A6904.jpg

101A6913.jpg

101A6926.jpg

101A6934.jpg

2015 nov. 29

Que faire quand la météo est pourrie ?

Facile , il suffit de suivre ces instructions :

  • on installe son APN sur un trépied , on ajuste la hauteur au réceptacle des gouttes , pour ma part un simple plat en inox .
  • on règle son APN en mode M , flash obligatoire (c'est lui qui fige l'instant) , on choisit une profondeur de champ importante (F/10 ou plus) , on sélectionne une vitesse entre 1/100 et 1/200 et on ajuste l'exposition avec les ISO
  • si on a un flash déporté , placez le sur le coté , toutes les sources de lumières sont les bienvenues ! Mais pas au dessus , ca écraserai la photo !
  • on prépare une bouteille d'eau , on perce deux minuscules trous , un dans le bouchon et un autre au cul , on la remplis d'eau . Un peu de patafix pour réguler l'entrée d'air à l'arrière de la bouteille , on fixe le tout avec du scotch américain au dosseret d'une chaise de façon à faire tomber les gouttes toujours au même endroit .
  • on attend que la pression de l'air dans la bouteille se stabilise et que les gouttes soient régulières . On passe en AF manuel et on fait la mise au point sur un petit objet où les gouttes viennent s'exploser . On le retire et c'est parti ;-)

Ensuite c'est une question de timing , à force d'essais , j'arrive à avoir une collision sur quatre clichés . Une fois tout ça au point , on commence à jouer avec les lumières , la texture de l'eau (sirop , lait , coca , tout est bon )

goutte2_nov_15.jpg

goutte_nov_15.jpg

goutte4_nov_15.jpg

goutte3_nov_15.jpg

- page 1 de 3